La grande illusion de l'avance étrangère

Publié le par FED

Selon le lobby éolien industriel, la France est en retard sur certains de ses pays voisins... et cette assertion justifirait à elle seule le déploiement massif et urgent de l'éolien industriel dans l'un des plus beau pays de Monde.

Mais qu'en est-il réellement dans ces pays qui ont choisi d'installer des forêts d'éoliennes géantes pour plus d'indépendance énergétique et moins d'émissions de gaz à effet de serre ?

Malgré des aides financières et investissements colossaux, des Km2 de paysages dénaturés, le retour d'expérience des plus grands pays éoliens industriels du Monde est accablant : La technologie éolienne industrielle ne permet ni le remplacement des centrales nucléaires ou thermiques, ni de diminuer significativement les émissions de gaz à effet de serre, et fragilise dangereusement le réseau électrique Européen !!!


ALLEMAGNE, 1er plus grand parc éolien du monde (20 000 MW) :
puce-copie-1.jpg LE POINT du 18 janvier 2007 (lire l'article)
La sortie du nucléaire est programmée pour 2021, mais les partis politiques allemands se déchirent devant l'impasse énergétique du pays : Une quasi totale dépendance au pétrole étranger, et une inefficacité de l'éolien industriel pourtant abreuvé de subventions et d'avantages fiscaux comme nul part ailleurs dans le monde.

puce-copie-1.jpg DER SPIEGEL du 22 août 2007 (lire l'article)
Les accidents et avaries d'éoliennes industrielles se multiplient en Allemagne. Théoriquement prévues pour fonctionner 20 ans, d'importantes réparations sont nécessaires dès la 5ème année faisant s'envoler le prix des assurances et remettant souvent en cause les calculs de rentabilité financière. Plus grave, la course au gigantisme a totalement sous-estimé les contraintes mécaniques et produit des éoliennes industrielle de moins en moins fiables donc de plus en plus dangereuses.

puce-copie-1.jpg DER SPIEDGEL du 21 mars 2007(lire l'article)
Alors que l'Allemagne a construit le plus grand parc éolien du monde, il est édifiant de constater que l'inefficacité de cette technologie ne parvient pas empêcher les projets de 26 nouvelles centrales thermique au charbon. Tout cela au détriment des émissions de CO2 du pays.


ESPAGNE, 2ème plus grand parc éolien du monde (11 000 MW) :
puce-copie-1.jpg LE FIGARO du 15 juin 2007 (lire l'article)
Les émissions de CO2 de l'Espagne ne cessent de s'accroitre de plus de 3% par an, faisant de ce pays l'un des moins bons élèves de ces dernières années en Europe.

puce-copie-1.jpg CRE - Jeudi de l'environnement du CNAM du 11 janvier 2007
La chute brutale de la production éolienne industrielle espagnole dans la nuit du 4 novembre 2006 a contribué aux déséquilibres entre production et consommation qui ont fini par provoquer le black-out partiel de l'Europe (voir le graphe de la production)

puce-copie-1.jpg CONSUMER du 20 août 2007 (lire l'article) et LUKOR du 20 janvier 2006 (lire l'article)
Alors que l'Espagne a construit le deuxième plus grand parc éolien du monde, il est édifiant de constater que l'inefficacité de cette technologie n'est pas parvenue à empêché la construction de 20 centrales thermiques au gaz entre 2002 et 2006. Qui plus est, maintenant ce sont plus de 60 nouvelles centrales thermiques au gaz qui sont en projet. Tout cela au détriment des émissions de CO2 du pays.


DANEMARK, mix électrique comportant le plus d'éolien au monde (20%) :
puce-copie-1.jpg ABS-ENERGY-RESEARCH - Wind-Power Report 2006  (lire l'article de lancement)
En 2004, seul 6% de la production électrique éolienne a pu être consommée par le pays, et plus de 85% du restant ne pouvant pas être stocké a été bradé à la Norvège.

puce-copie-1.jpg THE SCOTSMAN du 1er novembre 2006 (lire l'article)
Seulement 6 éoliennes ont été implantées en 2006 au Danemark. Le Gouvernement danois n'arrive plus à convaincre sa population à accroitre cette technologie "verte" . Décrivant des turbines comme "mal placées, bruyantes et laides", un certain nombre d'autorités locales, soutenues par des militants de bases, rejettent les projets de nouvelles fermes éoliennes.

 

Commenter cet article